Qu'est ce que l'épilation au laser ?

L’épilation laser est un acte médical. Elle a été réalisée à titre expérimental dans les années 1970 pour devenir aujourd’hui une méthode extrêmement efficace et indolore…
Ayez une peau douce à vie.

Lire la suite pour avoir toutes les informations nécessaires


patient epilation laser caen

Côté patient

    Qu’est ce que l’épilation laser ?

    Le principe de l’épilation laser consiste à détruire les cellules germinatives des poils à l’aide d’ un faisceau lumineux émis par un laser. La cible de ce faisceau est la mélanine contenu dans les poils.
    Ce faisceau laser pénètre la peau pour détruira le poil et ses structures, notamment les cellules souches et le bulbe par effet thermique. C’est ce qu’on appelle la photo-thermolyse sélective.
    Le poil est alors détruit à sa racine et ne poussera plus ; d’où le caractère « définitif » de l’épilation laser.

    La technique d’épilation définitive au laser est-elle sûre ?

    Depuis une vingtaine d’années, l’épilation laser est pratiquée à grande échelle par des dermatologues et des médecins esthétiques.
    Cette une méthode efficace qui a fait ses preuves. Le laser est un appareil médical dont le réglage précis, en fonction de la peau de chaque patient, est le garant d’un traitement efficace. Le respect des règles et des précautions sont toutefois essentiels pour un traitement sûr. Elle se révèle confortable, durable et particulièrement efficace contre le problème des poils incarnés. Contrairement aux méthodes temporaires, l’épilation définitive permet de ne plus s’épiler toutes les trois semaines. Elle s’adapte également à tous les types de peau et de poils.

    Y-a-il  des risques de cancer à pratiquer l’épilation laser ?

    Aucun cas de cancer causé par l’épilation définitive au laser n’a été décelé à ce jour. Contrairement aux UV du soleil, les rayons infrarouges et la lumière rouge (utilisés dans le cadre de l’épilation définitive au laser) ne sont pas cancérigènes.

    Y a-t-il un âge minimum pour pratiquer l’épilation définitive ?

    La pilosité étant hormono-dépendante, il est recommandé d’attendre la maturité hormonale avant de procéder à une épilation définitive au laser. L’âge idéal se situe donc aux environs de 40 ans chez l’homme et entre 25 et 30 ans chez la femme. Avant cette période, les changements hormonaux pourraient conduire à la repousse des poils détruits par le laser.
    Toutefois, les personnes qui présentent une forte pilosité handicapante ont la possibilité de débuter des traitements au laser dès l’adolescence. Dans ce cas, les séances sont réalisées dans le but de rétablir une sociabilité normale. Le nombre de séances est alors incertain.

    L’épilation est-elle vraiment définitive ?

    On parle plus volontiers d’épilation de longue durée avec réduction du nombre de poils et de leur diamètre. Ainsi, après chaque séance et en fonction des zones, on observe une dépilation de plus en plus longue (4-6 semaines au début et plusieurs mois après quelques séances) et de plus en plus marquée, avec une miniaturisation des quelques poils qui subsistent.
    Au total, après plusieurs séances d’épilation laser, la dépilation est pratiquement complète.

    Cependant la probabilité d’apparition de nouveaux poils sur une zone traitée au laser n’est pas totalement nulle. Il existe « toujours » des duvets adjacents qui peuvent devenir plus épais sous l’action des hormones.
    Les résultats de l’épilation laser sont généralement définitifs, mais il existe des exceptions, malheureusement imprévisibles, difficiles à quantifier et en partie inexpliquées.

    Avant d’engager une épilation laser il faut considérer que ses résultats ne peuvent être garantis et varient d’une personne à l’autre, pour des raisons qui ne sont pas encore toutes expliquées.

    Il faut donc bien réfléchir au fait que l’on obtiendra un résultat incomplet, qui comporte comme tout acte médical une certaine part d’incertitude.

    Au total, on estime que le pourcentage des personnes résistant à l’épilation laser est d’environ 5%.

    Quels sont les résultats de l’épilation définitive au laser ?

    Les résultats d’une épilation laser sont d’autant plus complets que le début du traitement se fait après 25 ans pour une femme, et 35 ans pour un homme. A partir de cet âge, pour la grande majorité des patients (probablement 95%), l’épilation laser donne des résultats qui améliorent considérablement le confort des patients (80 à 95% des poils terminaux détruits): Une épilation laser n’est jamais totale (à de rares exceptions près).
    L’épilation laser ne fonctionne que sur les poils noirs, elle est inefficace sur les poils blonds, blancs et les duvets car ils ne contiennent pas ou peu de mélanine
    En résumé on peut dire que selon l’âge et la zone traitée, elle permet de détruire 80 à 95 % des poils présents.

    Quels sont les lasers utilisés en épilation ? Pour quels types de peau?

    Les lasers médicaux de classe IV utilisés pour l’épilation laser se trouvent uniquement en cabinet médical ou centre de soins médicaux. Ils doivent être utilisés sous le contrôle et la responsabilité d’un médecin.

    Les lasers d’épilation utilisés sont des lasers Alexandrite (755nm), Nd-Yag (1064 nm) et les diodes (800nm)
    Les « Lampes Flash » ou « appareil à lumière pulsée » ne sont pas des lasers puisqu’ils émettent dans un large spectre lumineux.

    Si le traitement au laser tient compte de la couleur de la peau, c’est parce que le faisceau émis s’attaque au pigment. Ainsi, les poils foncés (riche en mélanine) permettent un traitement efficace tandis que les poils clairs présentent moins de risques de brûlure. Pour se conformer aux exigences de chaque couleur de peau, différents types de laser ont été mis au point. Les spécialistes utilisent par exemple le laser Alexandrite pour le traitement des peaux claires et le laser Nd :Yag pour les peaux fortement pigmentées.
    Grâce aux lasers de dernière génération, il est possible d’épiler les peaux noires et mates.

    La qualité des lasers utilisés est importante pour la sécurité du traitement et l’optimisation des résultats, les lasers épilatoires des grandes marques (CANDELA, CYNOSURE, DEKA, LUMENIS, LUTRONIC) sont en général plus fiables. Les lasers diodes sont aussi très performants (LUMENIS). Les lampes intenses et pulsées sont généralement beaucoup moins efficaces, ce d’autant que la qualité de ces appareil est très variable. Les lampes intenses et pulsées sont à considérer comme des épilateurs de longue durée.

    Les lasers de dernière génération, associés à des systèmes de refroidissement performants permettent d’obtenir une épilation définitive avec un minimum de séances et donnent la possibilité de traiter les poils fins et les peaux mates.
    La protection de la peau (refroidissement) est essentielle en épilation laser car l’énergie déployée pour détruire la racine du poil est reçue par la peau.
    L’utilisation d’un refroidissement performant est indispensable à un traitement de qualité car il permet d’augmenter la puissance de l’appareil, d’améliorer la qualité des résultats et de réduire la fréquence des complications. La plupart des lampes intenses et pulsées que l’on trouve dans les salons d’esthétiques ne possèdent pas de système de refroidissement.

    Combien de séances sont nécessaires ? Et Pourquoi ?

    Le nombre de séances varie en fonction du type de peau, du cycle du poil, de la pilosité, de l’âge et de la zone à épiler. En moyenne, 6 séances, espacées de 4 à 6 semaines minimum et 12 semaines maximum, seront nécessaires pour éliminer de façon définitive 80 % des poils présents sur une zone. Plus le patient est jeune et plus le nombre de séances sera important.

    En général, il faut compter :

    6 à 8 séances pour l’épilation définitive du maillot, des jambes ou des aisselles
    8 à 10 séances pour le traitement des poils situés au niveau des cuisses ou des avant-bras
    8 à 10 séances pour détruire définitivement les poils du dos
    8 séances au minimum seront nécessaires pour traiter les parties du visage (menton, visage…)

    Le nombre de séance est estimatif et dépend de la réaction de chacun mais également du niveau d’exigence de chaque patient. L’épilation laser n’est pas totale, il reste en fin de traitement des duvets fins et clairs.

    La nécessité de plusieurs séances d’épilation laser est justifiée par le cycle pilaire. En effet, ce cycle est subdivisé en trois phases : anagène, catagène et télogène. La première est celle de la croissance du poil, la deuxième est marquée par le détachement du poil du bulbe et la dernière aboutit à la chute du poil. Dans la deuxième ou troisième phase, le poil n’est plus rattaché au bulbe. Or le laser ne fonctionne que sur les poils en phase anagène. Le pourcentage des poils en phase anagène varie d’une zone a l’autre.

    Ainsi  plusieurs séances devront donc être réalisées à des intervalles de temps bien définis afin de traiter efficacement tous les poils. On estime qu’il faut 6 à 10 séances sur chaque zone à épiler (en fonction des zones, du sexe, de l’âge, de la couleur de la peau, de la pilosité initiale et des résultats escomptés). Les séances de traitement sont éventuellement suivies d’un traitement d’entretien annuel pour un résultat optimal. Pour une pilosité brune sur une peau claire, les études montrent que de 80 à 90 % des poils ne repoussent pas après un traitement bien conduit.

    Le nombre de séances nécessaire se réduit avec l’âge, inversement les patients plus jeunes ont souvent besoin de plus de séances. Si la peau est foncée (mate) le nombre de séances sera aussi plus important.

    Une estimation plus précise du nombre de séances est donnée lors de la consultation préalable qui est indispensable. Elle dépend surtout de la zone traitée, de l’âge, du sexe et de la couleur de la peau mais aussi des résultats escomptés.

    Le nombre de séances nécessaires est plus important chez les femmes jeunes avant l’âge de 25 ans, chez celles qui présentent un problème hormonal (ovaires polykystiques), ou chez celles qui ont interrompu leur traitement antiandrogène (androcur®, diane®, jasmine®, aldactone®). Les hommes et les patients à peaux foncées nécessitent aussi plus de séances pour un résultat satisfaisant. Enfin, l’épilation de certaines zones (front, cou, favoris, pommette) peut nécessiter un grand nombre de séances (indéterminé).

    Quels sont les délais à prévoir entre les séances d’épilation laser ?

    Il faut prévoir un intervalle de trois à quatre semaines entre la première et la seconde séance d’épilation laser. Un intervalle de huit semaines est  généralement recommandé entre la seconde et la troisième séance.
    A partir de la troisième séance d’épilation laser, un intervalle de onze à douze semaines est le plus souvent adapté.
    En pratique, on peut faire la séance suivante lorsque la repousse des poils est visible.

    Quelles sont les précautions et les contre-indications à l’épilation laser?

    Il n’existe pas de contre-indication absolue à l’épilation laser.

    Cependant quelques précautions s’imposent avant et durant le traitement :

    – Exposition au soleil ou UV des zones traitées : Il est impérativement nécessaire de se protéger du soleil dans les semaines qui précèdent une épilation au laser, car une peau bronzée contre-indique le traitement. Un écran solaire doit être utilisé en cas de climat ensoleillé.

    – La zone à traiter doit être rasée 48 heures avant la séance. La zone à épiler doit être désinfectée ou démaquillée. La lumière de laser sera ainsi concentrée sur le bulbe et il n’y aura pas de déperdition d’énergie et donc pas de perte d’efficacité.

    – Bronzage sur les zones traitées : à éviter avant une séance car il peut conduire à une brûlure superficielle de la peau. Informer le médecin de toute exposition au soleil (jardinage, promenade à pied ou à bicyclette, (…) afin qu’il puisse adapter les paramètres de traitement.

    – Médicament : Les patients qui prennent des médicaments doivent informer le médecin de leurs traitements.

    – les patients aux antécédents de herpès récidivents peuvent présenter une poussée lors de l’épilation de visage. Un traitement préventif  peut être prescrit par le Medecin avant la séance.

    – Ne pas s’épiler à la cire ou à la pince dans les deux mois qui précèdent l’épilation laser. Ces deux traitements sont considérés traumatisants pour le poil et réduisent l’efficacité de l’épilation au laser.

    – Ne pas décolorer le poil. En effet, pour que l’épilation laser fonctionne, le poil doit être mat afin d’absorber la lumière du laser.

    – Tatouage : épilation laser interdite sur un tatouage. Un examen de votre peau permet de localiser les tatouages. Ne pas hésiter à signaler la présence de tatouages sur des zones proches des zones traitées.

    – Délais entre les séances : respecter 12 semaines maximum entre les séances pour traiter la pilosité durant un cycle pilaire (le risque du dépassement est d’augmenter le nombre de séances et la durée du traitement).

    – Grossesse : contre-indication médico-légale de l’épilation laser. Les médicaments contre la douleur sont déconseillés, voire interdit durant la grossesse et l’allaitement.

    – Epilation du duvet : inefficace sur certaines zones du corps,

    – la prise d’un traitement  médical photosensibilisant (ex: tétracycline, roaccutane) ou anticoagulant (ex: aspegic, plavix, etc…) ne contre-indiquent pas formellement de pratiquer une épilation laser, mais nécessitent  une vigilance accrue lors du paramétrage du laser pendant la séance.

    Dans tous les cas, vous devez informer le médecin de vos traitements en cours ainsi que les suites de la dernière séance avant toute nouvelle session .

    Comment se déroule une séance d’épilation laser? Est -elle douloureuse?

    L’épilation laser est un traitement médical qui se réalise en cabinet sous la supervision d’un médecin lasériste.
    Le rayonnement laser est alors diffusé pour détruire les follicules pileux.
    La séance peut durer en moyenne entre 10 (pour la lèvre supérieure) et 40 minutes (pour l’épilation définitive des jambes).

    Le traitement comporte une série d’impulsions qui s’accompagne d’une sensation de picotement et de brûlure légère. On peut comparer la sensation du traitement à celle que l’on ressent si l’on prend une série de coups avec un élastique. La plupart des patients tolèrent ce traitement sans anesthésie. Les patients qui le désirent peuvent bénéficier d’une anesthésie topique par une crème (EMLA). Dans les minutes qui suivent le traitement, la peau de la région traitée devient rosée, les patients ont la sensation d’un coup de soleil pendant une ou deux journées.

    Quelle sont les suites immédiates de l’épilation définitive laser ?

    Les suites de l’épilation définitive au laser sont marquées par une rougeur, une sensation de chaleur et un discret gonflement à la base des poils, d’une durée variable d’ un quart d’heure à deux heures.
    Une crème hydratante est à appliquer plusieurs fois par jour dans les 48 heures suivant la séance.
    Dans les trois à cinq jours suivant la séance on pourra noter « l’éjection des poils traités ». Cette phase peut durer jusqu’à 10-15 jours.

    Quels sont les risques et complications possibles de l’épilation définitive au laser ?

    L’épilation laser est un traitement sûr, mais des effets secondaires, le plus souvent temporaires, sont possibles. Certains peuvent durer quelques heures tandis que d’autres peuvent prendre plusieurs jours.

    Les effets indésirables comportent des marques plus foncées ou plus claires dont le risque est accru avec les couleurs de peau foncées ou à fortiori bronzées.

    La survenue d’une brûlure superficielle n’est pas rare, elle se traduit par de petites « croûtelles » qui disparaissent en trois à cinq jours.

    Les complications telles que brûlure profonde ou surinfection sont rares, les cicatrices sont exceptionnelles.

    Des troubles de la pigmentation : hyperpigmentation (peau plus foncée que la normale) ou hypopigmentation (peau plus claire que la normale) peuvent survenir dans les semaines suivant le traitement mais sont presque toujours réversibles. Une pigmentation prolongée est parfois possible, particulièrement sur les peaux foncées.

    Des repousses paradoxales ont été constatées, notamment sur les joues (pommettes, favoris) lors du traitement d’un duvet.

    Une repousse de poil paradoxale indique la possibilité d’une pousse de poils en bordure de la zone épilée, cet effet secondaire est plus fréquent chez les patients à peau mate et sur certaines zones comme les pommettes, la face antérieure du cou, le bas des favoris, les mamelons, les seins ou les épaules chez la femme.

medecin epilation laser caen

Côté médecin

    Introduction

    L’épilation laser est fondée sur le principe de photothermolyse sélective, aboutissant à une nécrose de par coagulation thermique du follicule pileux. Les cibles lasers sont les zones du bulble et du bulge , le chromophore spécifique est la mélanine, la phase du cycle pilaire concernée est la phase anagène ou la phase de croissance du poil. La durée d’une épilation correspond à celle du cycle pilaire , variable d’un site pilaire a l’autre , l’espacement des séances correspond à la durée de la phase anagene . Les lasers basés sur l’effet thermique sont représentés par les lasers long pulse, les lasers alexandrite long pulse (755 nm), les lasers diodes long pulse (800nm), les lasers ND yag (1064 nm), les lampes flashes pulsées (615nm A 1200nm).

    Anatomie et physiologie

    Chaque poil provient d’une invagination épithéliale de l’épiderme dans le tissu conjonctif dermique du derme.
    L’invagination épidermique tubulaire est connue sous le nom de follicule pileux. La partie la plus profonde et la plus terminale de l’invagination se dilate pour former le bulbe pileux
    La zone germinative et le réservoir de cellules souches construisent une courte région en forme de cône située juste au-dessus du bulbe pileux. Il s’agit de la région où les cellules ciliées se kératinisent et se pigmentent.

    Schéma tige pilaire

    Les différents types de poils
    Le duvet, incolore, fin, recouvrant presque toute la surface du corps , s’enfonçant de 1 à 2 mm dans leur derme .
    Le poils intermédiaire, pigmenté, plus long, le plus souvent situé sur les avant- bras et les jambes, et plus profondément enchâssé dans le derme, de 3 à 4 mm.
    Le poil terminal, long, épais, pigmenté, le follicule s’enfonce plus profondément , de 4 mm et plus (pubis, aisselle, cheveux, …).

    La couleur du poils

    Elle est déterminée par les mélanines. Les mélanocytes, situés dans le bulbe pileux, transfèrent leur pigment dans les cellules de la moelle et du cortex.
    L’eumélanine assure la couleur brun-noir.
    La phaeomélanine assure la couleur jaune -orange.
    En vieillissant, les mélanocytes produisent moins de mélanine, ce qui entraine la pousse des poils blancs.

    Le cycle pilaire

    La croissance pilaire est composée
    de trois phases :
    –  Anagène – étape de maturité active à la fois des bulbes et des zones des tiges pilaires,
    C’est à cette phase anagène du cycle pilaire , phase de croissance du poil, que le follicule pileux est complet et donc sensible à l’épilation laser,
    – Catagène – étape intermédiaire avec atrophie du bulbe et rétraction des tiges pilaires
    – Télogène – Phase terminale, fin de la vie du follicule pilaire et perte des tiges pilaires.

    Le cycle pilaire :
    Il dépend de la zone corporelle,
    Il peut durer de 4 semaines à 12 mois.
    Ainsi, la durée d’une épilation est celle du cycle pilaire, avec des intervalles de passage de la durée de la phase anagène: en moyenne 6 semaines , 2 à 3 mois (pour les membres inférieurs).

    Principes d’action des lasers

    LASER est synonyme de light amplification by stimulated emission of radiation.
    Ils tirent leurs noms de la substance utilisée pour produire la source lumineuse, et leur faisceaux ont les même caractéristiques .
    Cette lumière émise et collimateur et cohérente, c’est à dire les photons vont dans la même direction et conservent la même puissance. Cette lumière est monochromatique , les photons ont la même longueur d’onde.

    Les lasers d’épilation et apparentés

    Les cibles à atteindre par le faisceau laser sont la zone du bulbe et la zone du bulge du poil en phase anagène

    Un laser est défini par sa source et sa longueurs d’onde:

    Exemple: Rubis 694 nm, Alexandrite 755 nm, Diodes 800nm, Nd Yag 1064nm.

    En 1983 Anderson et Parrish ont montré que la destruction sélective d’un tissu, sans dommage pour les structures adjacentes est possible à condition que soient applique une longueur d’onde et une durée de pulse adaptée . C’est la théorie de photo-thermolyse sélective .
    Différents composants de la peau (hémoglobine, eau, mélanine,…) absorbent différentes longueurs d’ondes. L’orque le tissu cible absorbe une lumière laser d’une longueur d’onde donnée , une réaction thermique a lieu  , détruisant ou altérant le tissu cible.
    – la durée de pulse c’est le temps d’exposition du tissu à la lumière laser, exprimée en Nanoseconde, microseconde, milliseconde.
    – le temps de relaxation thermique: c’est le temps nécessaire au tissu cible pour refroidir jusqu’à certain point , où il n’y a plus de risque de lésion thermique pour les tissus adjacents.

    Les lampes flashes n’émettent pas une lumière monochromatique produisant par l’intermédiaire d’une lampe , une lumière de haute énergie . Cette lumière peut être filtrée pour n’apporter sur la cible qu’une longueur d’onde sélectionné .

    Consultation de laser

    Lors de cette consultation il faut :
    Liste exhaustive des antécédents,
    Revoir les Attentes et conformité
    Prise en compte du type de peau et du bronzage
    Éliminer les Contre-indications:
    Cancer de la peau actif ou antécédents de cancer
    Présence de naevi dysplasiques
    Infections / inflammations actives / modification du site
    à traiter
    Maladies bactériennes, virales, chroniques ou
    cutanées, mycoses
    Antécédents d’hyperpigmentation post-inflammatoire
    Présence detatouages dans la zone à traiter
    Présence de bronzage prononcé, peau récemment
    exposée au soleil ou ayant subi un bronzage artificiel.
    revoir les précautions:
    Présentant des antécédents de :
    Erythème Ab Igne
    Herpès simplex
    Livedo reticularis
    Immunodéficience
    Usage d’anticoagulants
    Prise de médicaments, de compléments à base de
    plantes, de parfums ou de cosmétiques susceptibles de modifier la photosensibilité
    Prise d’isotrétinoïne par voie orale au cours des 6 derniers
    mois

    Complications potentielles
    Instructions avant et après le traitement
    Médicaments et soins avant et après le traitement
    Formulaire de consentement éclairé signé
    Programme de visites de suivi
    Planifier un traitement sur plusieurs séances.

    Sélection des patients

    Une bonne évaluation du type de peau de la zone à traiter est le premier facteur essentiel à déterminer pour orienter le choix d’un traitement efficace et sans danger:
    Incidence de la réaction de la peau face au soleil (Fitzpatrick)
    Incidence des origines ethniques (échelle des ethnies de Lancer)
    Incidences des habitudes d’exposition solaire
    Certains outils d’évaluation du type de peau existent mais
    ils sont utilisés à titre purement informatif. Ils ne peuvent en aucun cas se substituer à un diagnostic médical professionnel
    En cas de doute entre deux 2 types de peau, il est recommandé de le surestimer pour le traitement.

    Utilisation du laser- les critères de choix

    Lors de l’utilisation du laser pour détruire le poil , l’opérateur se trouve confronté à plusieurs contraintes et plusieurs choix.

    Le système idéal d’épilation définitive doit combiner les caractéristiques suivantes :
    1) Longueur d’onde appropriée
    2) Durée d’impulsion dûment sélectionnée
    3) Taux de fluence efficaces
    4) Taille idéale du spot
    5) Bonne protection de l’épiderme

    1) Longueur d’onde appropriée

    Le chromophore

    C’est la mélanine et plus particulièrement l’eumélanine qui est le meilleur chromophore pour l’absorption optique.
    Plus la longueur d’onde  est élevé, moins bonne est l’absorption , mais meilleur est la pénétration .
    Les faisceaux laser Alexandrite et Diode sont très bien absorbés tandis que le Nd Yag avec sa longueur d’onde élevée pénètre mieux , mais en revanche est moins bien absorbés.
    Schéma de la Courbe des longueurs d’onde

    L’aspect du poil

    Le diamètre , la profondeur ainsi que le stade de maturation du poil sont facteurs à prendre en compte.

    Au sein d’une même zone, nous trouvons des poils a différents stades , et donc à différentes profondeurs. Compte tenu du cycle pilaire , il est évident que plusieurs passages sur une même zone sont nécessaires. Leur nombre et le délai entre  deux passages passages sont fonction de la zone traitée et du pourcentage des poils en payées anagène.
    L’épilation est considérée comme définitive lorsqu’un nombre important de poils ne repousse pas avant la fin du cycle complet de croissance pilaire.

    2) Durée d’impulsion

    Les risques de lésions épidermiques sont liées à l’augmentation de la fluence et à     la durée du pulse.

    La durée du pulse : plus elle est élevé , plus les structures adjacentes risquent         d’être endommagées. C’est plus l’effet photothermique qui est recherché plus que     l’effet photomécanique (pulse court).

    3) La fluence

    La fluence est le débit de densité d’énergie,
    mesuré en Joules/cm2 =Énergie = E(J)= F(J/cm2) x S (cm2)
    De plus grands spots avec moins de fluence peuvent fournir autant d’énergie que     de petits spots avec un plus fort taux de fluence.

    4) La taille du spot

    Plus la taille du spot est petite, plus la lumière diffuse et moi s la cible reçoit d’énergie. Un spot plus large amène une énergie à une grande profondeur permettant une fluence plus faible , tout en traitant une surface plus large.

    5) la protection des structures adjacentes

    L’ objectif est de contourner la mélanine concurrentielle de la couche basale pour garantir la sécurité thermique .
    Les systèmes de refroidissement sont les plus fréquemment utilisés pour les systèmes/applicateurs de forte fluence (Peltier, zimmer, saphir, Chilltip).

    Sécurité et laser

    Il est nécessaire de respecter quelques consignes de sécurité :
    Local: la presence d’une aération
    Insonorisation ,
    Et le système de fermeture des portes , empêchant la rentré d’une tierce personne pendant la séance et , signalisation de la salle.
    Protection individuelle : protection oculaire ,
    Coques protectrices pour la patiente,
    Lunettes avec filtres adaptées au laser en fonction de la longueur d’onde utilisée (aucune rayure, aucune fissure)

    Équipements

    Compresses froides (non congelées)
    Gel de couplage incolore et froid
    Lait démaquillant sans parfum ou lingettes nettoyantes
    Spatules
    Rasoirs, petits ciseaux
    Rouleau antipeluches
    Chiffon doux non pelucheux
    Gazes
    Crayon eye-liner blanc pur (pour marquer et couvrir).

Vidéo sur l'épilation au laser

Comment se déroule une séance ?

Découvrez, grâce à cette vidéo, comment se passe une séance d'épilation au laser dans notre centre.

Contactez-nous

Pour toute question ou prise de rendez-vous, n'hésitez à prendre contact avec nous.